logo

3 conseils pour reussir une pose de placo

Vous avez sûrement déjà entendu parler du placo ne serait-ce qu’une fois. C’est un matériau de construction très utile quand il est question de cloison, de faux plafonds et des combles. Cependant, savez-vous qu’au départ, c’était plutôt le nom d’une marque ? En effet, le placoplatre écrit en entier est une entreprise spécialisée dans la fabrication des plaques de plâtre. S’il est plutôt de pose facile, il n’en demeure pas moins qu’il faut le faire dans les règles de l’art. À cet effet, retrouvez ici 3 conseils pour vous aider à réussir la pose de placo.

Choisir le placo en fonction du lieu de sa pose

Le placo normal est celui qui fait 13 mm d’épaisseur et qui a le bord aminci. Toutefois, celui-ci n’est pas adapté à toutes les pièces. Par exemple, s’il est destiné à être posé dans la salle d’eau, les plaques hydrofuges sont recommandées. Elles ont le mérite de limiter l’humidité à cette seule pièce et de ne pas la laisser s’étendre aux autres. Pour des endroits situés près des pièces non chauffées, optez pour des plaques à isolation thermique.  Et s’il est question de les mettre dans la cuisine, des plaques ignifugées sont idéales, en raison des fourneaux. Néanmoins, vous pouvez choisir votre plaque de plâtre selon la tendance.

Choisir les rails en fonction des plâtres

Le choix des rails est d’une importance capitale quand on décide de poser des placoplatres. En effet, ceux-ci sont responsables de la mobilité des plâtres. Mal sélectionné, votre travail ne donnera pas à la fin, le résultat escompté. Il faut donc préférer les bons rails, qui correspondent aux épaisseurs des placos. Cependant, n’oubliez pas que les plâtres des salles humides ne supportent pas d’objets lourds. Elles vont s’effondrer, quelle que soit la qualité du rail. Il est recommandé d’opter pour des rails résistants à la rouille. Prenez également le temps de calculer le nombre qu’il vous faut. Ce ne sera pas malin d’en être à court, une fois la pose démarrée. De toutes les manières, faites appel à un plaquiste pour effectuer les travaux. Il saura mieux vous guider.

Prévoir une isolation optimale

Après le choix des rails, il faut penser à l’isolation des plaques de plâtre. Dès le départ, optez pour un plâtre avec un isolant intégré. Cependant, vous pouvez choisir de rajouter un isolant pendant les travaux. L’épaisseur de ce dernier doit être comprise entre 4 et 10 cm pour être optimal. Aussi, fixer l’ensemble est assez simple. D’abord vous fixez l’ossature de votre plâtre, c’est-à-dire les rails. Ensuite, placez les isolants quand ils ne sont pas intégrés. Enfin, vous pouvez poser vos placos en toute tranquillité. Mais, n’oubliez surtout pas de fixer les jointures pour achever la finition. Pour un meilleur résultat, il est recommandé d’enduire les jointures. Seulement après, vous pouvez peindre vos murs.

Pour jouir pendant longtemps de vos placos, il vaudrait mieux acheter ceux d’une qualité supérieure. Ils ne deviendront pas poussière pendant qu’on les coupe. Ils vont coûter plus cher, mais au moins ils vont durer dans le temps. On ne le répétera jamais assez, faites appel aux professionnels pour ce genre de travaux. Seuls eux peuvent vous garantir un travail de qualité.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn